JANVIER AU BENIN

JANVIER AU BENIN

Porto Novo

Porto Novo, située à l'extrémité ouest du lac Nokoué est une des portes vers le Nord du Benin.

la ville s'étend principalement vers cet accès au nord, au dela du pont sur la lagune.

 

pont sur la lagune

 

son principal intérêt est un centre marqué par des architectures variées : des maison afro-bresiliennes bâties par les esclaves affranchis revenus du Brésil, des mosquées que je decouvre pour la première fois, et aussi par  des musées en nombre élevé par rapport aux autres villes béninoises (y compris Cotonou).

 

je crois que j'ai un peu "baclé" cette visite, en une journée, et en un jour ou j'étais bien fatiguée. Ce n'est pas une excuse, je vous l'accorde. On (je) y retournera, surement ! oui , oui !

 

la route est exécrable, une partie est une deviation encore ensablée

 

s

 

 

bon, je commence à avoir l'habitude du gymkhna des chauffeurs, dans un taxi-brousse ou je commence à avoir aussi mes réflexes ! "deux places, et je monte devant"... cela évite à mes 62 balais de mettre deux heures à se décoincer à l'arrivée.! ! je ne sais pas si on a l'âge de ses artères (si, surement), mais moi j'ai AUSSI l'âge de mes lombaires .... je ne dirais rien à ce sujet :))) même sous la torture !

 

 

mon taxi-brousse (pas celui-ci) s'est éteint au bord de la route, croulant sous le poids des caisses de tomates partant pour le marché !

nous voila tous : moi devant, "reine mère" avec mes deux places, et 4 mamas souriantes à l'arrière, dont la commerçante aux tomates. c'était tellement bondé que mon sac à dos, à l'origine dans le coffre, s'était retrouvé sur mes genoux.

 

Tous donc, les mamas, les tomates et moi, sur le bas-côté sableux de la route. 5 minutes à peine après le dernier soupir de la carriole, un autre taxi est arrivé, nous a tous rechargés en 5-7 et on est tous repartis ! vive les portables et super, la débrouille de tous ces chauffeurs !

 

on nous a laissé au marché de porto-Novo !

 

le marché (photo du web)

 

un margouillat curieux ... ou gourmand ?

 

 

une des curieuses mosquées de porto-Novo : deux "minarets", avec balcons.

 

 

une autre...

 

 

une ancienne église chrétienne (de facture afro-bresilienne) transformée en mosquée.

 

j'ai aimé ses belles grilles, malgré la rouille et l'abandon

 

 

 

 

maison afro-bresilienne, à l'abandon : elle porte une incription : "inscrite au patrimoine", attendant une hypothéthique rénovation.

 

 

autre maison de même type

 

 

celle-ci, magnifiquement rénovée, abrite le syndicat d'initiative, mais à mon passage, tout était vide ! dommage !

 

les afro-bresiliens à port-novo : quelques éléments de connaissance

 

 

 

le musée Homné : le palais des rois de porto-novo

 

A la filiation complexe, de parenté avec la dynastie des rois d'Abomey, la dynastie des rois de porto-novo a régné jusqu'en 1908. Après la main-mise de la France totale sur le dahomey, ils ont renoncé à leurs titres de rois, prenant celui de "chefs supérieurs", jusqu'en 1976.

 

Contrairement aux rois d'abomey, qui construisaient un nouveau palais à chaque accession au pouvoir d'un nouveau roi, ceux de porto novo se sont succédés dans cette même bâtisse, palais que l'on peut aujourd'hui visiter (mais non photographier).

 

ce palais a été renové récemment.

 

"tout" sur le musée honmé

 

 

musée de la famille da silva

 

la famille Da Silva à porto-novo

 

ce musée est très curieux : un peu musée de l'esclavage, beaucoup musée hagiographique de la famille, surtout de son dernier représentant, et melting-pot de différents sujets : les chefs d'état du monde entier, avec phot et biographie,  des objets radio et musique des deux derniers siècles, des objets hétéroclites de divers continents,  qui servent aux enfants des collèges et écoles.

curieux !  

 

 

je quitterais Porto Novo sur cette image de gamines vendant dans les rues de la ville. Elles devraient être à l'école.

On rencontre ainsi des enfants non scolarisés et au sujet des filles, je me demanderais souvent s'il d'agit de petites "vidomegons" , enfants "confiées", en fait esclaves modernes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



14/02/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres