JANVIER AU BENIN

JANVIER AU BENIN

sur le lac NOKOUE : GANVIE cité lacustre

une très jolie ballade : celle qui mène à la cité lacustre GANVIE, sur le lac Nokoué.

 

partant de Cotonou, direction Abomey-calavi, en taxi-brousse. puis un zem pour terminer.

l' arrivée à l'embarcadère se fait sur une "plage" qui tient lieu aussi de petit marché : les échanges lac/terre sont riches : legumes (tomates, oignons) poissons, épices, "feuilles", épicerie...

 

quelques barques sont là, attendent les "clients" : peu de touristes, mais pas mal de béninois venus commercer ou rendre visite à la famille.

(Nous sommes dimanche).

 

Nous achetons nos places sur une pirogue à rames, plus "cool" à nos yeux que celles à moteur.

On nous demande ensuite de nous entendre avec le guide sur le montant de sa prestation. ce que nous faisons. nous pensons que le salaire du piroguier est compris dans le montant payé pour la pirogue : erreur ! ceci engendrera en revenant un mini-conflit. résolu mais pénible.

 

cette manière d'agir est courante sur les ballades à ganvié : signalé par tous les touristes sur tous les guides, ce souci s'avère toujours d'actualité. un chouïa d'arnaque ....

 

Le guide nous apprend que la cité lacustre ("les" cités en fait) ont été construites par des populations fuyant les rafles de l'esclavage. Situées dans le fond du lac Nokoué, leur isolement assurait leur securité.

 

Notre embarquement fut un peu "sportif", de barque à barque jusque la notre, je n'ai pas le pied très "marin" :)))

je remarque pas mal d'eau au fond de la pirogue, vite écopée par notre guide;

 

 

embarcadère !

 

 

   

 

loin d'être un haut lieu touristique (bien que l'endroit draine la majorité des touristes au bénin), le lac nokoué est extrèmement vivant, parcouru de multiples bateaux par une population qui échange, vient vendre ou acheter sur terre, se rend visite.

 

 

rencontres au cours de la traversée : à rames, à moteur, ou à voiles...

 

 

 

 

les palmes enfoncées dans la vase du fond du lac sont des zones de frai pour les poissons.

 

 

 

les paillottes sur pilotis permettent de surveiller les zones de pêches (voleurs toujours possibles).

 

une voile "de fortune" qui ne manque pas de charmes

 

 

une autre : recyclage de sacs !

 

 

pêcheur à l'épervier

 

notre voyage aller (et retour aussi) se fera sous le signe de l'écopage ...

la pirogue faisait eau d'un peu partout :))

 

 

j'écope, j'écope :))))

 

 

arrivée sur la cité lacustre

 

 

 

 

 

 

une des deux auberges-magasins de souvenirs de ganvié.

 

tout se fait en bateau

 

 

petit marché sur l'eau du village

 

 

 

 

 

 

la vie, tout simplement ...

 

 

nous hissons la voile pour rentrer sur calavi

 

 

et de nouveau l'embarcadère, sous un gros soleil, très très très chaud !

 

boire un pot à calavi ?

 

oui ............ oui !!



14/02/2011
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres