JANVIER AU BENIN

JANVIER AU BENIN

Nord : ballade dans l'Atacora

 

BALLADE DANS L'ATACORA

 

 

au Nord ouest du benin, on trouve les "montagnes" de l'Atacora. Montagnes est un bien grand mot, car ces collines culminent à moins de 650 mètres d'altitude.

les paysages sont ceux d'une savane : hautes herbes, arbustes, dominés par les imposants baobabs dont nous avons suçoté les graines sucrées des fruits. J'ignorais que les baobabs portaient des fruits : et si !

c'est une region ou l'on trouve aussi des kapokiers, dont la douce fibre blanche faisait le bonheur de nos coussins ( avant la concurrence des dérivés petroliers).

 

les ballades dans cette region sont un pur bonheur, cependant un conseil : habillez vous "tigré" brun-rouge et noir : la terre d'afrique et les coups de fouets sur vos vêtements des hautes herbes calcinées auront vite mis vos "beiges tendres" voir  "blancs" tissus bien à mal :)))

 

hautes herbes calcinées : parce que presque partout, nous traverserons des champs ou le brulis a été pratiqué... badigeon garanti !

 

 

ballade dans la savane

 

 

baobab et ses fruits, comme des boules de sapins de noel.

 

 

fleurs inattendues

 

dans cet univers desséché, une jolie surprise (entre autres) : ces fleurs jaunes vifs, delicates, sorties de la terre cendrée comme par miracle.

 

 

la nature reprend vite "ses droits" : les herbes vert tendre, d'autres fleurs, poussent, en plein milieu de saison sèche.

 

 

cette region de l'Atacora que nous visitons, le sud, est celle du PAYS SOMBA.

elle est caractérisée par un habitat très particulier, celui des TATAS.

 

sorte de maison fortifiée, à un étage, construite en terre et aux toits couverts de paille.

 

 

 

le rez de chaussée est réservé :

- à la cuisine: préparation des farines (meule à hauteur et non au sol), et cuisson (au sol) - à l'abri de nuit des petits animaux : chèvres, basse-cour - et au couchage des personnes agées (leur éviter les dangereuses échelles) sur une sorte de mezzanine intérieure.

 

comme un evier, mais sans eau courante... on y moud le grain sans se baisser.

 

l'étage est constituée d'une cour sur laquelle donnent les cases d'habitation de la famille : trois cases : celle du père, celle de la mère, celle des enfants. Auxquelles s'ajoutent trois greniers : père, mère, enfants. Dans le cas de familles polygames, seule la première épouse a sa case sur le tata, les autres épouses ont leur cases construites à l'extérieur.

 

arrivée sur un toit

 

toit d'un tata

 

échelle pour monter dans un grenier

 

 

 

 à l'assaut du grenier :))

 

 organisation interne d'un grenier :  en trois parties, avec une structure centrale pour objets "précieux".

la terre avec laquelle sont façonnées les parois internes est celles des fourmilères géantes ... plus souple, contenant de l'argile, elle permet des "murs" plus fins que les parois, et tout aussi solides.

 

Nous allons dormir sur le toit d'un de ces tatas, celle de Patron, (son nom de baptème) qui mit aussi à disposition sa cour pour nous doucher.

 

la cour de patron....

 

et la salle de douche .... eau tiède, delicieuse après la ballade !

 

la lune s'installe...

 

soleil couchant à koussoukouingou, vu de notre tata.

 

 

 

entre nous et les étoiles : juste la moustiquaire !

 

après cette belle nuit sous les étoiles de l'Atacora, nous rentrons sur Nattitingou, reprendre contact avec la "ville" et ses charmes !

 

 

non sans avoir, chez Parfait, l'unique "café-épicerie-dancing" de Koussou, avalé un petit dejeuner "samba" : de la bouillie de Fonio, graines d'herbacée; avec du lait en poudre et du sucre : un vrai delice, comme de la bouillie de bébé.

 

tout sur le FONIO - plante géniale et ses recettes

 

à suivre ... :)

 

 

 

 

 

 

 

 

 



11/02/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres